Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 décembre 2013

"Sans les maires, la Métropole ne se fera pas !" (Maritima Infos)

mairesgrands2.jpg?quality=90&stretch=fill&maxwidth=1000&height=-1

Alors que le Sénat vient de voter en dernière lecture le projet de loi instituant la création des métropoles, dont celle de Marseille, les 109 maires opposés au projet ne participeront pas à une réunion fixée par la ministre Lebranchu demain.

Les sénateurs ont adopté aujourd'hui par 162 voix pour contre 152 le texte commun aux deux chambres, et a ainsi donné son feu vert en dernière lecture au projet de loi de décentralisation qui crée les métropoles, dont celle de Marseille. Réunis ce midi à Grans, les 109 maires de l'Union des maires des Bouches-du-Rhône, opposés au projet, ne désarment pas pour autant, ils boycotteront la réunion prévue avec la ministre de la décentralisation demain à Marseille. Marylise Lebranchu comptait en effet sur leur présence pour poursuivre les travaux de préfiguration, qui seront officiellement lancés dès le mois de janvier, sous la responsabilité de Laurent Théry, préfet délégué à la mise en place de la métropole Aix-Marseille-Provence. 

"Dans le décret que le Premier Ministre a publié aujourd'hui, il est clairement indiqué que les actions seraient décidées de façon paritaire", explique Georges Christiani, maire de Mimet et porte-parole de l'Union des maires. "Or la réunion de demain ne l'est pas,  donc nous n'y assisterons pas". En dépit du vote définitif de la loi, les maires ne s'avouent donc pas vaincus, et restent même confiants quant à leur capacité de peser dans les débats. "Sans les maires, la métropole ne se fera pas, tout simplement", conclut Georges Christiani. 
 
Martima Infos du 19 décembre 2013

08:28 Écrit par poutargue dans Alain a écrit, localité, National | Commentaires (0) | Lien permanent |  Facebook |

18 décembre 2013

De retour sur le blog. Mandela, un exemple qui reste vivant...

Après un mauvais virus et une hospitalisation qui m'ont éloigné du blog depuis plusieurs jours, me voici de retour. Je constate, vu le nombre de visites journalières du blog, que celui-ci, même en mon absence a été très visité. Sans doute de nombreux sympathisants du PCF - Front de Gauche ou de Gignac J'y vis, de notre commune de Gignac La Nerthe, mais aussi nombre d'adversaires politiques en quête de notre positionnement en cette période d'ores et déjà pré-électorale à quelques mois notamment des municipales.

Je voudrais rassurer les uns et les autres, je vais mieux, me voilà de retour avec une forme retrouvée. Un grand merci pour vos messages de sympathie et d'encouragement.

Je n'ai pas pour autant décroché de la vie politique et publique, j'ai attentivement suivi l'actualité tant locale que nationale. Elle a été riche en ce début décembre avec notamment un certain nombre de festivités pour petits et grands qui ont rassemblé bien de monde dans les différentes manifestations locales qui vont se poursuivre jusqu'à Noël, la poursuite de discussions dans notre majorité concernant les municipales, la disparition d'un grand homme tel Nelson Mandela qui nous lègue en héritage son courage, sa ténacité, son long combat contre les racistes et fascistes, partisans alors de l'apartheid, la ségrégation raciale en Afrique du Sud. Madiba, dont les communistes forts seuls dans les années 1980 à le soutenir, manifestaient, faisaient signer des millions de pétitions dans tout le pays, avec l'Humanité, seul journal alors à mener campagne pour sa libération après ses 27 années passées en prison, ne lâchant jamais sur ses convictions profondes de réconciliation du peuple Sud Africain. Je me souviens d'un bateau de charbon sud africain occupé à Fos par des militants de la CGT dont j'étais. Cela faisait partie du combat de solidarité avec Nelson Mandela et des militants anti-apartheid d'Afrique du Sud, un combat devenu planétaire par la suite.

 

mandela-hommage.jpg


Aujourd'hui des dirigeants du monde entier dont la France, lui ont rendu l'hommage qu'il méritait. Le président américain a serré la main au président cubain, tout un symbole... Il reste tant à faire notamment en Palestine où deux peuples doivent pouvoir enfin vivre en Paix en respectant les droits des uns et des autres. N'oublions pas qu'un autre prisonnier croupit dans les geôles israéliennes, il s'agit du député palestinien Marwan Barghouti, emprisonné depuis 11 années. Mandela n'oubliait jamais de dire qu'il fallait régler la liberté du peuple palestinien.

Ne pas oublier Nelson Mandela c'est continuer de faire vivre ses valeurs pour l'égalité, la liberté, la fraternité entre les peuples. C'est désormais un devoir de mémoire pour aujourd'hui et pour demain.

Alain CROCE

Conseiller municipal Gignac La Nerthe,

Conseiller communautaire MPM.


16:50 Écrit par poutargue dans Alain a écrit, localité | Commentaires (1) | Lien permanent |  Facebook |

"CONTINUER LE TRAVAIL COMMENCE". L'INTERVIEW DU MAIRE DE GIGNAC LA NERTHE.

La Provence dans son édition d'hier, mardi 17 décembre, a publié une longue interview du maire de Gignac La Nerthe, Christian Amiraty.

Celui-ci a fait le point à quelques mois des municipales, de la situation politique dans notre commune.

Concernant la question du positionnement des élu-e-s sortants du groupe "Gignac J'y Vis", rappelons que notre groupe est composé de communistes, membres du PCF - Front de Gauche et de membres de la société civile.

Nous avons totalement respectés l'engagement pris devant les électeurs en 2008, pendant ces presque 6 années écoulées. Ainsi lors des tentatives de putsch des dissidents du maire, notre position a été sans équivoque, elle a empêché le retour de la droite alliée avec les dissidents pour l'occasion, aux affaires d'une commune qu'ils avaient laissé dans un triste état.

Rappelant cela, il n'est nullement dans nos intentions de nous jeter des lauriers, mais de reconnaître l'honnêteté et la loyauté des élu-e-s Gignac J'y Vis.

Nous avons ensemble réussi un mandat malgré les turpitudes, œuvré au service des gignacaises et les gignacais, remis à flot notre commune et amélioré grandement notre cadre de vie avec d'importantes réalisations qui ont contribué au "vivre ensemble" à Gignac.

Nous avons donc, après un vote unanime des communistes et des membres de la société civile, décidé de proposer au maire un rassemblement dés le premier tour, sur une base clairement à gauche avec des engagements pour un prochain mandat ainsi que la reconnaissance de notre représentativité.

Les discussions sont en bonne voie, même si l'accord définitif n'est pas conclu. Il reste encore à éclairer un certain nombre de points, nous y travaillons avec un esprit d'ouverture et l'intention d'y parvenir.

Ceci complète l'interview ci-dessous en donnant le point exact de nos discussions.

Nous considérons qu'il faut être rassemblés pour Gignac, face à une droite revancharde, à une fausse gauche dissidente, à une extrême droite qui voudrait se servir de Gignac comme d'un laboratoire pour les ambitions personnelles d'une Marine Le Pen qui même relookée garde le même fond. Pour preuve, pendant la minute de silence des élus au conseil régional PACA en hommage à Nelson Mandela, les élus frontistes sont sortis de la salle pour ne pas la respecter. Chasser le naturel, il revient au galop!

Les gignacaises et les gignacais ne se laisseront pas duper.

Alain CROCE

Conseiller municipal, président du groupe Gignac J'y Vis,

Conseiller communautaire MPM.

 

 

La Provence mardi 17 décembre 2013 - interview du maire.png

16:43 Écrit par poutargue dans Alain a écrit, localité | Commentaires (1) | Lien permanent |  Facebook |

GIGNAC. CLARTÉ SUR LE PLU ET L'AIRE DES GENS DU VOYAGE AU CONSEIL MUNICIPAL DU 4 DECEMBRE.

Le conseil municipal du 4 décembre a permis d'éclairer sur la réalité du Plan Local d'Urbanisme voté, dont les modifications adoptées ensuite au conseil communautaire du 13 décembre, loin de représenter les "annonces" faites par certains, voulant véhiculer la rumeur de "2000 nouveaux habitants" qui débarqueraient dans la ville. Un délire de plus pour les ex-élus démissionnaires à nouveau candidats pour les prochaines municipales qui se présentent comme des "hommes neufs". Tout un programme...

Le prochain journal municipal Lou Vivournet rendra compte de ce qui a été réellement adopté par le conseil municipal. Il en va ainsi de l'aire d'accueil des gens du voyage qui a fait couler beaucoup d'encre quant à son soi-disant emplacement "au milieu de coteaux AOC" démenti par le commissaire enquêteur. 

D'autres délibérations ont été adoptées comme l'approbation du plan de zonage d'assainissement des eaux pluviales de la commune ou celle concernant le diagnostic par le SMED (syndicat mixte de l'énergie du département) de performance énergétique sur les bâtiments communaux. Voir La Provence ci-dessous.

Alain CROCE

Conseiller municipal,

Conseiller communautaire MPM

La Provence 7 décembre 2013 CR conseil municipal.png


16:40 Écrit par poutargue dans Alain a écrit, localité | Commentaires (0) | Lien permanent |  Facebook |

27 novembre 2013

UN ANNIVERSAIRE MEMORABLE DU 20 EME FESTIVAL DE THÉÂTRE AMATEUR DE GIGNAC LA NERTHE.

Ce week end , trois journées de théâtre (dit amateur) où de véritables professionnels des planches se sont succédés dans 6 pièces dont deux jouées par la Cabre d'Or. La troupe gignacaise chère à Christophe Favier qui, alternant jeu de scène et officiant en maître de spectacles, tout au long de ses journées d'une manière époustouflante avec tous les bénévoles, sont à féliciter. Quel magnifique anniversaire pour ces 20 années de festival théâtral. Après chaque représentation, les spectateurs ont eu droit à des "surprises", soit musicales avec jazz, festives avec la participation de notre artiste locale (pour l'instant) dont la superbe voix à chaque fois enthousiasme les auditeurs,Edith DARASSE. Mais également gustatives à plusieurs reprises, après ou avant les représentations.

Pour ses 96 printemps, M. Fernand Coll, président d'honneur de la FNCTA, a reçu de la part de la municipalité, un hommage particulier. Le maire Christian Amiraty lui a remis la médaille de la ville. Il s'agit d'un des fondateurs du théâtre amateur en France. Il a été sur les planches nous a-t-il dit dés l'âge de 5 ans, prés d'un siècle que nous lui souhaitons d'atteindre avec le même humour dont il nous a fait bénéficier.

En marge du festival, Alain Sisco, responsable départemental de la FNCTA Sud Est, a été égal à lui-même assurant une restauration de qualité. Saluons la prouesse des boulangers de notre ville qui ont réalisé un magnifique théâtre en pièces montées, prés d'une semaine de travail nous a avoué notre nouveau boulanger du centre ville qui est un sacré pâtissier.

Joyeux anniversaire donc,  rendez-vous au 21 ème festival.

Alain CROCE

Conseiller municipal,

Conseiller communautaire MPM

 

20 EME FESTIVAL DE THEATRE CABRE D'OR A.jpg

20 EMME FESTIVAL DE THEATRE GIGNAC AFFICHE.jpg

 

20 EME FESTIVAL DE THEATRE CABRE D'OR.jpg             20 EMME FESTIVAL DE THEATRE GIGNAC (1024x768).jpg

20 EME FESTIVAL DE THEATRE CABRE D'OR B.jpg               20 EME FESTIVAL DE THEATRE CABRE D'OR C.jpg

20 EME FESTIVAL DE THEATRE CABRE D'OR D.jpg

15:26 Écrit par poutargue dans Alain a écrit, localité | Commentaires (0) | Lien permanent |  Facebook |