Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 avril 2017

PLUS DE 70 000 AU MEETING DE MARSEILLE AVEC JEAN LUC MELENCHON.

Foule sur Vx Port.jpg

 

Serrés comme des sardines autour du Vieux Port (bouché !) au meeting avec Jean Luc Mélenchon. Plus de 70 000 personnes avec de nombreux jeunes où les drapeaux tricolores côtoyaient ceux du PCF - Front de Gauche avec y compris le coloré drapeau de la Paix qui était au centre du discours de JLM qui avec conviction, y a consacré la plus grande partie de son discours, faisant même observer à cette foule immense, une minute de silence pour les 30 000 migrants disparus tragiquement en mer. Branche d'olivier en main, Mélenchon s'est à nouveau tourné vers notre mer Méditerranée, symbole de l'arrivée d'un Phocéen il y a 2600 ans, acte fondateur de Marseille. Les communistes étaient présents en nombre avec la présence de Pierre Laurent, secrétaire national, Pierre Dhareville secrétaire départemental, Jean Marc Coppola avec de nombreux élus PCF. Les communistes gignacais et d'autres citoyens de notre ville étaient également présents. Un souffle d'air pur avait balayé les nuages, le soleil était au rendez-vous sur Marseille. Ce matin Fillon se réveille 4 ème dans des sondages (certes fluctuants) ou JLM peut encore créer la surprise... avec ou sans sondage ! Continuons la mobilisation pour le vote JLM aux présidentielles et faire élire le plus de députés PCF - FDG aux législatives pour une majorité de combat pour le progrès social.

Alain CROCE

 

Foule sur Vx Port A.jpg

 Autour du Vieux Port

 

IMG_2986.JPG

Avec Jean Marc Coppola, Pierre Dhareville, Pierre Laurent

IMG_2988.JPG

Soutien aux salariés en lutte d'Hippopotamus

IMG_2990.JPG

Interview à la chaîne Public Sénat

IMG_3002.JPG

Avec Jean Luc Mélenchon

01 février 2017

"LE TRAIN, UN INVESTISSEMENT D'AVENIR !" LES COMMUNISTES AVEC LES USAGERS DE LA GARE PDL.

Lundi 30 janvier 2017, aux premières lueurs de l'aube, les communistes de Gignac La Nerthe et leurs élus distribuaient des tracts aux usagers de la gare de Pas des Lanciers.

Le président LR de la région PACA a mis à l'ordre du jour des "Assisses régionales des transports" le jeudi 2 février à l'Hôtel de Région, "l'ouverture des services de transport ferroviaire à la concurrence", culotté !

Alors que nos routes sont de plus en plus encombrées, que la pollution de l'air entraîne quelques 48 000 décès prématurés par an, Estrosi dénigre la SNCF étranglée par l'Etat (40 Mards d'€ d'endettement qui entraîne près de 2 Mards d'€ d'intérêts aux banques). Estrosi veut faciliter l'entrée d'entreprises privées, comme Véolia, qui ont montré leur échec en Grande-Bretagne, en Suède, en Grèce ou plus près de nous aux chemins de fer de Provence...

La responsabilité qu'il porte dans la dégradation de la qualité de service des TER dans la région, dont beaucoup d'usagers ont témoigné lundi matin, est consternante. Près d'un train sur deux supprimé sur les horaires pour se rendre au travail, après avoir fermé le guichet au public de Pas des Lanciers, obligeant les gens à se déplacer vers Vitrolles Vamp. Incitant ainsi les usagers à reprendre leur voiture ou à utiliser des bus peu pratiques...

Voilà pourquoi nous soutenons les cheminots en lutte afin de préserver le service public ferroviaire. 

Il faut une cohérence régionale et métropolitaine en matière de mobilité au moment où la Métropole a enfin un projet, qui a été présenté au gouvernement. Il faut aussi des moyens financiers en respect des décisions de la COP 21 pour le respect de l'environnement et de la planète, c'est pour l'humain d'abord et non pas pour les requins du CAC 40.

Nous serons avec les manifestants demain matin à 10 H 00 devant l'Hôtel de Région, ainsi qu'aux Assisses à l'intérieur où je représenterai la commune.

Alain CROCE

Adjoint au maire, Déplacements, Voirie, Propreté.

 

GARE PDL 30 JANV 2017.jpg

GARE PDL 30 JANV 2017 2.jpg

GARE PDL 30 JANV 2017 1.jpg

 

 

19 janvier 2017

VŒUX DU PCF A GIGNAC LA NERTHE... avec les candidats de la "FRANCE EN COMMUN".

 

Les communistes de Gignac La Nerthe ont présenté leurs vœux le dimanche 15 janvier 2017. Devant une assistance fournie, Marcos Gonzales, secrétaire de section, a tout d'abord présenté ses vœux aux amis et sympathisants présents. Alain Croce a ensuite associé ses vœux à ceux de son groupe municipal Gignac J'y Vis. Puis revenant sur 2016 avec les événements tragiques vécus en France et dans le monde, il a mis l'accent sur la nécessité d'agir pour la Paix dans un monde où les nombreux conflits attisent la haine des terroristes et provoque d'importants déplacements de population, des réfugiés appelés migrants par d'autres.

Revenant ensuite sur le triste bilan de François Hollande qui finalement le ... dépose, il a décliné dans cette période pré-présidentielle et législatives les axes du programme "La France en commun" porté par nos candidats PCF-Front de Gauche tant pour les élections présidentielles que législatives, en soutenant le vote pour Jean Luc Mélenchon en avril, que pour les législatives de juin où ils sont les candidats du rassemblement anti-austérité. Candidatures mises à la disposition de tous ceux et de toutes celles qui ne renoncent pas, tous ceux qui se sont levés contre les lois Sapin, Macron, El Kohmri...

Citant la nécessité de réorienter l'argent de la finance, de reprendre le pouvoir sur les banques par la création d'un pôle public financier, il a souligné l'insupportable écart qui existe entre un dirigeant des 120 plus grandes entreprises qui gagnent en 2 jours et demi une année de SMIC !

8,8 millions de pauvres (plus d'un million en 10 ans), survivent avec moins de 840 € par mois, dont plus de la moitié ont moins de 30 ans. Il faut y mettre un terme ! De même des batailles sont à mener pour le maintien et l'extension de nos services publics...

Les communistes se sont engagés pour un appel à voter Jean Luc Mélenchon, tout en menant une campagne autonome avec leurs propositions aux français d'un pacte pour une nouvelle majorité parlementaire. Pour cela, il est indispensable d'envoyer le plus de députés communistes à l'Assemblée Nationale, face à une droite revancharde et une extrême droite qui représentent un véritable danger pour la France.

Dans la 12 ème circonscription, Laurence Jouannaud et Henri Agarrat portent nos valeurs pour le progrès social. A Gignac La Nerthe, nous les soutenons.

Un apéritif convivial et fraternel a conclu nos vœux pour cette nouvelle année.

P1030812.JPG       P1030813.JPG

P1030819.JPG       P1030805.JPG

P1030820.JPG       P1030824.JPG

P1030833.JPG       P1030835.JPG

P1030836.JPG       P1030837.JPG

18 janvier 2017

LOTO DE L'AGJV DIMANCHE 29 JANVIER 2017.

L'AGJV (Association Gignac J'y Vis) organise son loto traditionnel. Venez nombreux.

Affiche loto 2017.jpg

10:01 Écrit par poutargue dans Infos côte bleue, localité | Commentaires (0) | Lien permanent |  Facebook |

30 novembre 2016

LA RÉORGANISATION DE LA POLICE NATIONALE EN DÉBAT AU CONSEIL MUNICIPAL DE GIGNAC LA NERTHE.

 

Le conseil municipal réuni hier soir, qui avait une quinzaine de délibérations à l'ordre du jour, a fait l’objet d’un débat supplémentaire. Le maire Christian Amiraty avait prévenu les présidents des groupes de la majorité et de l’opposition, qu’il demanderait à chacun de prendre position concernant le projet annoncé dans la presse de réorganisation de la police nationale sur notre secteur. Projet qui a provoqué la colère des policiers des commissariats de Marignane et de Vitrolles qui ont manifesté devant leur mairie et sur l’autoroute A 7 la semaine dernière.

Pour le groupe Gignac J’y Vis, composante de la majorité municipale qui regroupe communistes et société civile, Alain Croce président du groupe a fait la déclaration suivante.

 

Police-Nationale.jpg

« Au cours de la réunion publique organisée jeudi dernier sur les thèmes de l’Education et de la SÉCURITÉ, M. le Maire a donné la parole à plusieurs reprises au cours de cette soirée à notre invité le commissaire de Police de notre secteur, celui de Marignane- St Victoret-Gignac La Nerthe.

Celui-ci n’a à aucun moment informé M. le Maire, les élus présents et le public, d’une prochaine réorganisation de la Police Nationale de notre secteur. Or nous apprenons avec surprise dans le journal  la Provence du lendemain que prochainement les commissariats de Marignane et de Vitrolles vont être regroupés au nom d’une efficience des moyens et d’une meilleure adaptation des effectifs.

Nous y apprenons également que les policiers des deux communes se sont réunis lundi dernier devant leurs commissariats respectifs et ont manifesté leur colère sur ce rapprochement sans concertation des deux commissariats, qu’ils ont organisé une opération escargot sur l’autoroute A 7 en guise de protestation. Selon la Direction Départementale de la Sécurité Publique qui reconnaît ce projet, les deux sites seraient conservés, mais à Marignane ne resterait que le pôle judiciaire et Vitrolles serait dédié à la voie publique, les effectifs effectuant des rotations selon les besoins. Seuls les dépôts de plaintes seraient maintenus sur les deux commissariats.

D’autre part, apprenant le même type de réorganisation sur Plan de Cuques, Martigues et Istres, ainsi que les 15 ème et 16 ème arrondissements de Marseille, cela amène la réflexion suivante de la part du groupe Gignac J’y Vis.

Nous assistons là encore à une recentralisation des moyens de fonctionnaires de police, s’éloignant un peu plus du rôle régalien de la Police Nationale, tournant nettement le dos à la police de proximité (d’ailleurs supprimée par Sarkozy, ministre de l’intérieur en 2003). Est-ce la réponse du gouvernement au large mouvement des policiers nationaux qui ont pendant des semaines, revendiqué moyens en matériel et effectifs supplémentaires ?

Le préfet de police M. Laurent Nunez, qui a reçu jeudi dernier le président du groupe communiste au conseil municipal de Marseille sur cette question, a assuré à Jean Marc Coppola « que rien n’était encore tranché, qu’il allait rencontrer les organisations syndicales de la Police qui ont révélé l’information à la presse. »

Il n’y a pas de fumée sans feu. Quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup…

Ce n’est pas sans rappeler ce que nous voyons sous le vocable de réorganisations à la Poste (motion adoptée au dernier conseil municipal), dans la Santé avec la recentralisation des hôpitaux (845 millions d’euros d’économie envisagés pour 2017) ou aux Finances Publiques. Tous les services publics sont touchés, c’est la population qui en fera les frais.

Les annonces de suppressions de centaines de milliers d’emplois de fonctionnaires par des prétendants à la présidence de la république ne nous rassurent pas plus dans un tel contexte.

Nous subissons déjà le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux, les 250 millions d’€ alloués aux équipements des policiers sont loin d’être suffisants au vu de la situation dégradée de leurs conditions de travail. Quand on sait le manque criant d’effectifs dans ce secteur où sont recensées quelque 18 millions d’heures supplémentaires, on comprend la colère des policiers, notamment ceux de Marignane et de Vitrolles.

La Police Municipale n’a pas vocation à se substituer à la Police Nationale. Cependant, que signifieraient les efforts de notre municipalité en matière de Police Municipale en effectifs et en moyens alors que l’on assisterait à l’éloignement et à la déliquescence de la Police Nationale ?

 Le groupe Gignac J’y Vis est totalement opposé à la réorganisation envisagée et soutient les policiers nationaux en colère. Nous soutiendrons notre municipalité dans toutes les initiatives nécessaires à prendre, afin de  sensibiliser notre population qui subit déjà le manque d’effectifs et de moyens de notre  police nationale, à s’opposer à cette réorganisation alors que la population des villes va augmenter partout.

La vocation d’une véritable police nationale et de ses agents, c’est d’être des gardiens de police garants de la Paix et de la Sûreté Nationale, de la protection des biens et des personnes dans un pays démocratique, au service de nos concitoyens. »

Alain CROCE

Adjoint au maire

Président du groupe Gignac J'y Vis

Après les différentes interventions des groupes unanimes sur ce point, le maire a indiqué faire remonter aux instances policières et préfectorales la position de notre municipalité et prendra des initiatives face à ce projet rejeté par tous.

 LA PROVENCE

La Provence 25 nov 2016 fufim police nationale.jpg