Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 février 2016

LOTO CHÂTEAUNEUF - GIGNAC SAMEDI 5 MARS 2016.

Les communistes de Chateauneuf et de Gignac La Nerthe organisent un grand loto le samedi 5 mars à la Mede (Salle des Fêtes). Venez nombreux.

 

LOTO LA MEDE.jpg

02 janvier 2016

MEILLEURS VŒUX 2016 DE SANTÉ, BONHEUR, PAIX , SOLIDARITÉ...

Voeux 2016.jpg

02 décembre 2015

MEETING OFFENSIF DE LA "RÉGION COOPÉRATIVE" A MARSEILLE.

Salle comble au meeting de la "Région coopérative" mardi 1er décembre aux Docks du Sud. C'est une liste de gauche anti-austérité totalement dynamique, faisant une quarantaine de propositions pour une région coopérative, sociale, écologiste et citoyenne, qui a présenté hier soir son programme. Musiciens, chanteurs, intervenants de la liste, témoignages de soutien comme ceux de Robert Guédiguian, Ariane Ascaride, Gérard Meylan ou Philippe San Marco (ancien député), Christian Poitevin (ancien adjoint au maire de Marseille), Roland Gori (psychanalyste) et près de 600 membres du comité de soutien, qui ont apporté leur témoignage, leur confiance dans ce nouveau type de rassemblement réellement ancré à gauche. Faisons en sorte que la région ne tombe pas dans l'escarcelle médiatiquement entretenue de la droite et de l'extrême droite.

LE VOTE D'AVENIR, C'EST LE VOTE "LA RÉGION RASSEMBLÉE". 

Le 6 décembre, dès le premier tour, VOTEZ POUR ELLE.

Alain CROCE

 

Meeting la Région coopérative 1er déc 2015.jpg

Meeting la Région coopérative 2 déc 2015.jpg

LES GIGNACAIS PRESENTS

          Meeting la Région coopérative 2 déc 2015 B.jpg     Meeting la Région coopérative 1er déc 2015 Sophie.jpg

Meeting la Région coopérative 2 déc 2015 C.jpg

Meeting la Région coopérative 1er déc 2015 Sophie et JMC.jpg

25 novembre 2015

LA RÉGION COOPÉRATIVE EN DÉBAT A LA RÉUNION PUBLIQUE DE GIGNAC LA NERTHE.

Elections Régionales : réunion publique de Gignac la Nerthe.

 

réunion régionales 21 nov 2015 JMC.jpg

René Tassy, Gwenaël Kervajan (EELV), Alain Croce, Jean Marc Coppola (PCF-FDG), Michel Illac (SE) 

La salle était bien garnie (70 personnes) ce samedi 21 novembre pour accueillir Jean Marc Coppola (PCF-Front de Gauche) et Gwenaël Kervajan (EELV) candidats de la liste La Région Coopérative pour les élections régionales du 6 décembre 2015.

A noter la présence de Michel Illac Maire d’Ensués, venu apporter son soutien aux candidats.

Les élus locaux Alain Croce (Adjoint au Maire PCF-Front de Gauche) et René Tassy (Conseiller Municipal EELV) introduisent la réunion. L’actualité  tragique des attentats de Paris est dans tous les esprits.

C’est tout un pays qui est touché dans sa chair. C’est aussi un art de vivre à la française, dans sa dimension culturelle et festive qui est touché.

réunion régionales 21 nov 2015 C.jpg

Gwenaël Kervajan s’interroge sur "les causes profondes de la radicalisation islamiste au moyen orient. Certes les intérêts géostratégiques  poussent certains états à intervenir sur ces territoires. A l’origine il y a pourtant un appauvrissement des populations dû à des accidents climatiques, ou encore à l’intervention humaine qui provoque une raréfaction de richesses telles que l’eau. L’impact sur l’agriculture est important et la dégradation des conditions de vie constitue le terreau de l’islamisme radical." 

Dans un contexte d’état d’urgence proclamé fallait-il ou ne fallait-il pas reporter les élections régionales ?

Toute la difficulté est de faire en sorte que la démocratie puisse s’exercer sans que le débat ne soit  monopolisé par des discours haineux visant à stigmatiser les étrangers, les musulmans, les jeunes…. La démocratie c’est la tolérance, le débat, c’est aussi le fait d’être libre de ses idées comme de ses mouvements.

Or l’état d’urgence, par la restriction de libertés individuelles et collectives qu’il est susceptible d’imposer, pose un problème difficilement compatible avec l’idée démocratique.

Jean Marc Coppola signale la démagogie de Christian Estrosi, qui propose un plan exceptionnel de 250 millions d'euros pour instaurer un "bouclier de sécurité" dans la région. « Cette somme représente l’équivalent de la construction de 6 lycées, ou encore la participation Région au réseau ferré régional ; la Région n’a pas à se substituer à l’Etat en matière de police. Elle n’en a ni les moyens ni les compétences !  Prendre cet argent pour la sécurité c’est l’enlever à l’éducation ou aux transports. L’Etat, qui baisse les dotations aux collectivités territoriales, serait bien content  de la mise en pratique des idées d’Estrosi. Cela lui permettrait de faire d’avantage d’économies. Que l’Etat commence à rembourser sa dette de 200 millions qu’il doit à la région pour le transfert des personnels des lycées ! ».

Le débat lancé, les questions fusent dans l’assistance :

réunion régionales 21 nov 2015 E.jpg              réunion régionales 21 nov 2015 salle.jpg

- La remise en cause des services publics dans les transports (Air France, SNCM….),

- Où sont les jeunes ?

- Les partis politiques sont-ils dépassés sur leur forme actuelle ?

- Comment fait-on pour élaborer un budget participatif ?

Autant de questions qui donnent aux candidats l’occasion de s’exprimer sur les enjeux liés à  l’éducation et l’éducation populaire, les transports et le développement durable, la démocratie locale et participative et aussi d’évaluer des actions menées: carte zou, pass culture, conseil régional des jeunes… Car ne l’oublions pas, le bilan du mandat précédent est aussi celui des conseillers Front de Gauche et écologistes.

Le débat revient ensuite au plan national et l’international, la réalité suivante est constatée: l’Europe a donné son quitus pour un dépassement du déficit français pour intervenir de manière accrue et militaire contre DAESH.  Autrement dit, l’Europe ne réprimande pas la France lorsqu'elle  creuse son déficit pour faire la guerre ; ce qui lui est interdit, c’est d’investir dans la culture, l’éducation, la santé, le logement….

La baisse des dotations de l’Etat, pour répondre aux critères de convergence de la monnaie unique, représente un danger  pour l’équilibre financier des collectivités territoriales. 

Michel Illac, maire d'Ensuès (divers gauche), constate que les communes agissent au plus près des habitants, en partant des besoins que ceux-ci expriment. Les équipements  culturels et sportifs réalisés permettent de créer du lien social entre les familles, améliorent la qualité de vie et favorisent l’épanouissement personnel des habitants. Sans eux c’est l’isolement, et la précarité qui gagne. Les communes ont besoin de s’appuyer sur la Région et le Département pour faire vivre ces équipements. Pour lui la liste « la Région coopérative » est la plus à même d’incarner une région solidaire, soucieuse des enjeux environnementaux,  et citoyenne. Il appelle donc à voter sans retenue pour cette liste riche de sa diversité, porteuse des valeurs de fraternité, et capable de rassembler pour garder la région à gauche.  

Cette réunion publique, particulièrement enrichissante, se termine par le traditionnel pot de l’amitié dans une ambiance cordiale et conviviale. 

Marcos GONZALEZ



 

19 novembre 2015

JEAN MARC COPPOLA A GIGNAC LA NERTHE SAMEDI 21 NOVEMBRE 2015.

Jean Marc Coppola (PCF - Front de gauche), accompagné par Gwenaël Kervajan (EELV), candidats de la liste de LA RÉGION COOPÉRATIVE aux élections régionales des 6 et 13 décembre, seront présents au foyer Marcel Pagnol samedi 21 novembre à 11 h 00 dans le cadre de la campagne des élections régionales qui reprend après les 3 journées de deuil national. Cette rencontre est publique. Venez les rencontrer.

INVITATION SAMEDI 21 NOV 2015 REGIONALES GIGNAC.jpg