Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 janvier 2018

Retour sur le Compte rendu du Conseil Municipal du 17 NOVEMBRE 2017

 


Le conseil municipal débute par l'approbation des comptes rendu s des conseils municipaux des 25 juillet 2017 et 10 octobre 2017.

Suit le compte rendu des décisions municipales prises par le Maire depuis le dernier conseil. Il est à noter que cinq de ces décisions concernent des assignations en justice pour des problèmes d'urbanisme.

Délibération 1 : Suite à la présentation de deux reportages, le premier vote concerne la motion de soutien de la Ville de Gignac la Nerthe pour l'inscription de l'Etang de Berre et ses rives sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité établi par Unesco. Alors que chaque groupe du conseil a pu s'exprimer sur l'importance qu'il attache aux enjeux environnementaux, le groupe FN s'abstient à la surprise générale. Le fait que cette candidature soit portée par le Maire de Martigues est il la raison de cette prise de position incompréhensible ?

Délibérations 2 et 3: le conseil municipal donne son avis sur les dérogations au repos dominical de commerces de détail accordées par le Maire pour les fêtes de fin d'année 2017 ainsi que pour l'année 2018. Cette délibération qui concerne principalement Carrefour Market permet l'ouverture exceptionnelle le dimanche après midi. Ce qui facilite les courses des gignacais et permet au aux salariés qui le souhaitent de gagner plus. A la surprise générale le groupe de la droite s'insurge contre le travail du dimanche et demande au groupe Gignac J'y Vis quelle est sa position sur la question. La réponse du groupe figure en annexe à notre compte rendu.

Délibération 4 : concerne l'autorisation d'un protocole transactionnel de résiliation amiable de menuiseries extérieures/occultations/serrureries sur le marché public du groupe scolaire n°1 (en construction accolé au centre de loisirs) suite à la défection d'une entreprise. Afin d'éviter un retard liée à la relance des appels d'offre, il s'agit d'indemniser les études réalisées par la société défaillante et de les transmettre à la société qui prend le relais et qui est supposée être celle étant arrivée seconde lors de l'appel d'offre initial. Le protocole s'élève à 28 000 euros pour un marché 578 000 euros. Pour rappel le prix de l'école s'élève à 9 680 000 euros.

Délibération 5 : il s'agit d'une délibération modificative concernant le budget primitif 2017 « commune ». Il s'agit d'ajustements budgétaires relatifs à la mise en œuvre du budget en fonction des éléments concrets réalisés.

Délibération 6 : demande de subvention auprès du Conseil Départemental concernant la réaffectation d'une aide exceptionnelle pour la rénovation et mise aux normes des groupes scolaires.

Délibération 7 : acquisition d'un immeuble situé rue de la république dans le cadre de la dynamisation du centre ville ancien.



ANNEXE : déclaration du groupe GJV concernant l'ouverture du dimanche. Comme cela est expliqué dans la délibération, la loi Macron de 2015 prévoit la possibilité pour les maires de fixer le nombre de dimanches ouverts par dérogation entre zéro et douze. Les autorisations sont débattues au niveau intercommunal au-delà de cinq dimanches.

Nous avions soutenu en son temps les salariés de Dia qui s'opposaient à l'ouverture dominicale de leur lieu de travail, car cela se traduit par une dégradation de la qualité de vie des salariés, et précipite le déclin du petit commerce.
Nous sommes toujours opposés à l'ouverture des supermarchés et hypermarchés le dimanche. Pourtant, force est de constater qu'aujourd'hui ils sont tous ouverts le dimanche matin ; et que le commerce de centre ville a périclité a Gignac, mais aussi dans toutes les villes alentour.
Il nous paraît donc toujours nécessaire de changer la réglementation en ce domaine.

L'avis qui nous est demandé aujourd'hui concerne l'ouverture exceptionnelle, la journée entière du dimanche, pour des raisons de calendrier.
Il va de soi que notre position n'est pas dogmatique, et nous comprenons fort bien que cette ouverture dérogatoire facilite les achats de fin d'année pour les gignacais, permet au personnel volontaire d'améliorer ses revenus, et place sur un pied d'égalité l'ensemble des supermarchés du secteur.

Notre groupe votera donc cette délibération , tout comme il l'aurait votée si la réglementation avait été plus restrictive en matière d'ouverture dominicale.

 

Marcos Gonzalez 

Groupe Gignac J’y Vis

10:54 Écrit par poutargue dans localité | Commentaires (0) | Lien permanent |  Facebook |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 00 h - 23 h (Europe/Paris).