Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 janvier 2014

GIGNAC LA NERTHE. HOMMAGE A EMILE BALAGUER, DERNIER DEPORTE, RESCAPE DES CAMPS DE LA MORT.

P1320744.JPG           P1320761.JPG

 

Accompagné par sa famille, porté par ses petits enfants, les porte-drapeaux des déportés et anciens combattants présents avec prés de 200 personnes, maires et élus de diverses communes. 

 P1320752.JPG

Emile Balaguer est décédé. Il aurait eu 92 ans cette année. Rescapé des camps de la mort, c'était un immense personnage qui s'était fait un devoir de témoigner encore et toujours, pour que les jeunes générations sachent, pour que les autres n'oublient pas cette triste période que certains aujourd'hui voudraient effacer des mémoires.

Emile était notre ami, notre camarade, resté fidèle au Parti Communiste Français toute sa vie.

Le PCF, la commune de Gignac La Nerthe ne l'oublieront pas.

Ci-dessous l'hommage que je lui ai rendu au nom du PCF, ainsi que du conseil municipal de notre commune, aux côtés du maire Christian Amiraty.

HOMMAGE A EMILE BALLAGUER 23 JANV 2014.doc

Voir également La Provence ci-dessous et celle du 27 juin 2013 où il avait témoigné sur la déportation.

                                                                    Alain CROCE

La Provence 25 janv 2014 - HOMMAGE A BALAGUER.png

 

 LA PROVENCE DU 27 JUIN 2013. La Provence 27 JUIN 2014 - EMILE BALAGUER TEMOIGNE.jpg

 

08:47 Écrit par poutargue dans Alain a écrit, localité, National | Commentaires (0) | Lien permanent |  Facebook |

26 janvier 2014

VICTORIA ADAMO (EN)CHANTE A LA CEREMONIE DES VOEUX DU MAIRE.

 

VICTORIA ADAMO.jpg

  Avec deux autres talents gignacais qui ont rendu hommage à Edith Piaf, Rose du Music Hall et Edith Darasse, Victoria Adamo a enchanté les quelques 800 personnes qui ont assisté à la cérémonie des vœux du maire Christian Amiraty à Gignac La Nerthe.

Merci à Victoria qui du haut de ses 15 ans peut voir son avenir musical s'élever encore. C'est ce que nous lui souhaitons. 

                                                                         Alain CROCE

09:04 Écrit par poutargue dans Alain a écrit, localité | Commentaires (0) | Lien permanent |  Facebook |

GIGNAC SELECTIONNEE EN COMPETITION POUR LES ADC AWARDS.

La nouvelle vient de tomber. Gignac La Nerthe a été sélectionnée pour la compétition dans le cadre des ADC Awards. 4 projets sont en lice dans la catégorie "Espaces de loisirs, vie associative". Il s’agit de la Maison des Chutes Lavie à Marseille par Damien Fluchaire, de la Maison du Val Caron à Courbevoie par K-architectures, de la Maison des Jeunes à Bailly Romainvilliers par Figure Libre Architecture et du Pavillon et square de Gignac-la-Nerthe par Comac Architecture.

Pavillon et square, Gignac-la-Nerthe - Comac Architecture

Dans l’ancienne ville romaine de Gignac-la-Nerthe, les architectes de l’agence Comac ont réalisé un espace pluri-générationnel composé d’un pavillon et d’un square dans le centre ville. Visant à dé-densifier le centre ville, ce programme aux accents provençaux redéfinit l’espace en liant l’hôtel de ville, le lavoir, la grange et les terrains vagues, dans un ensemble ouvert et aéré. Le projet propose une lecture à double échelle, une évolution urbaine et architecturale de Gignac sous forme de réponse sociale. Il unifie ensemble des composantes urbaines disparates, assemble et recompose une centralité à partir de la place de l’Hôtel de Ville. Prolongeant l’axe formé par le bâtiment de la mairie, un élément architecturé, le pavillon, vient s’implanter de manière à structurer l’espace public formant ainsi plusieurs sous-espaces.

Pour voter pour ces projets, rendez-vous dans la salle des votes dédiée aux espaces culturels en allant sur ce lien:

http://www.archidesignclub.com/magazine/rubriques/architecture/45567-archidesignclub-awards-culture-espaces-de-loisirs,-vie-associative.html

04-culture-loisirs-associatif-Pavillon-square-Gignac-la-Nerthe-Comac-Architecture-Philippe-Ruault.jpg

24 janvier 2014

LE CLIP DE LA CAMPAGNE "GIGNAC RASSEMBLEE 2014".

INSCRIVEZ-VOUS AU BANQUET RÉPUBLICAIN 

LE CONTRAT DE GOUVERNANCE 2014 - 2020 SERA SIGNE.


La campagne des élections municipales connait une formidable dynamique d’ouverture et de convivialité.

Dans ce cadre, Christian Amiraty et Alain Croce ont le plaisir de vous convier à un :

Banquet républicain
Avec la signature du CONTRAT DE GOUVERNANCE 2014 -2020
Dimanche 9 février
A 11h45 au Music Hall à Gignac La Nerthe
Participation au repas : 13 €

 


Lancement de campagne de Christian Amiraty par Amiraty2014

 

16:27 Écrit par poutargue dans Alain a écrit, localité | Commentaires (0) | Lien permanent |  Facebook |

19 janvier 2014

Gignac-la-Nerthe. « Gignac rassemblée » sera aux municipales. (La Marseillaise)

gignac_2 (800x666) (800x666).jpg

 

La gauche unie a lancé sa campagne avec Christian Amiraty qui repart pour un nouveau mandat.

Pari osé et pari réussi pour le lancement de campagne le 9 janvier dernier de la liste du Maire sortant Christian Amiraty entouré de ses colistiers dont ceux de la liste du Groupe « Gignac j’y vis » (PCF-Front de Gauche et société civile).

La grande salle du Juke Box s’est vite remplie. Plus de 250 participants (venus sans carton d’invitation ni tract) qui se sont montrés particulièrement enthousiastes tout au long de la soirée, applaudissant fréquemment les orateurs qu’ont été principalement Christian Amiraty (PS) et Alain Croce (PCF) pour le Groupe « Gignac j’y vis ».

« Grâce à vous nous envoyons ce soir un signal fort, un message puissant, conquérant, incontournable à tous nos concurrents. Ils sauront que le rassemblement gignacais pour la défense de notre municipalité est en route, qu’il va grossir encore, et que rien ni personne ne pourra l’arrêter… Oui, je suis de nouveau candidat à ma propre succession… Qui pourrait s’en étonner ? Ceci me semble en effet logique dans la mesure où, lorsque l’on part de si loin, lorsque l’on prend en main les destinées d’une commune en faillite sur le plan financier, à la dette si importante, à l’administration totalement abandonnée à elle-même au plus grand désarroi de ses agents, aux terres livrées à des individus ou à des familles dont certains ne se soucient nullement des lois de la République… Alors quand on part d’aussi loin, que l’on a réussi à inverser toutes ces tendances négatives, et ceci dans tous les domaines, il apparaît naturel que l’on souhaite continuer, confirmer durant les six prochaines années le redressement déjà effectué et aller plus loin dans la baisse d’impôts, dans l’embellissement de la ville, dans son service public à la population, dans l’amélioration de sa sécurité. »

Le Groupe « Gignac j’y vis » comme partenaire principal

« Gignac rassemblée », c’est donc une alliance renouvelée entre le Groupe de Christian Amiraty, des personnalités locales et le Groupe « Gignac j’y vis ». D’ailleurs le 9 février prochain, un repas républicain sera organisé -au Music Hall- avec comme corollaire la signature entre ces deux entités, d’un contrat de gouvernance. « Il permettra, à chaque Gignacaise et à chaque Gignacais de prendre connaissance de ce que seront nos grandes orientations pour mener les affaires de la ville jusqu’en 2020 », explique Christian Amiraty.

De son côté, Alain Croce est explicite. « Nous ne permettrons pas et nous ne le souhaitons aucunement, favoriser le retour des revanchards, des archaïques de tout poil, de ceux dont l’intérêt personnel prévaut sur l’intérêt général, et qui sont d’ores et déjà d’accord, pour s’unir dès le second tour et battre le Maire sortant. En démissionnant au milieu du mandat, ils ont tous trahi leurs propres électeurs qui les avaient élus pour 6 ans. Aujourd’hui, ils reviennent et veulent se faire passer pour des hommes ou des femmes, neufs ; alors qu’ils appartiennent au passé pour la plupart, certains ayant déjà été aux commandes de la ville… Voilà pourquoi, reconduire une équipe qui a pris de l’expérience, renouvelée en partie et rajeunie, c’est un atout considérable pour Gignac. Notre présence aux côtés de Christian Amiraty, c’est le gage de résistances à tous les mauvais coups d’où qu’ils viennent. Vous l’avez vu dans les batailles menées pour les services publics, sur les transports publics avec les nouvelles lignes d’autobus et la non application de la TVA sur la tarification, celle qui se poursuit avec le collectif de la gare Pas des Lanciers, celle sur les nuisances aériennes, pour la victoire acquise pour l’ADSL pour tous en attendant la fibre optique… Albert Camus a dit : "La vraie générosité envers l’avenir consiste à donner tout au présent". »

Joffret Melen (La Marseillaise, le 16 janvier 2014)

21:25 Écrit par poutargue dans localité | Commentaires (0) | Lien permanent |  Facebook |