Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 août 2013

REPRISE A GIGNAC : UN WEEK END FESTIF DE LA SAINT LOUIS REUSSI.

Intervilles 2013 Gignac.jpg

Notre commune vient de renouer le week-end dernier avec une ancienne tradition gignacaise abandonnée qui était de fêter la Saint Louis. Le public nombreux a apprécié cette initiative de notre municipalité à laquelle s'est rajoutée le samedi soir la non moins traditionnelle sardinade transformée cette année par l'OCLG (Office de la Culture et des Loisirs) en une mouclade frites dont le cuisinier qui officiait, notre ami Jeannot Pécoraro, accompagné par l'équipe des bénévoles, effectuait une première. Ce fut réussi là encore, de nombreux convives attablés sur le parking du stade Carnus, la Bande à Jeannot et ses chanteuses assurant l'animation.

INTER - VILLAGE. Une première là aussi, une reprise des jeux "façon Intervilles" avec d'ailleurs aux manettes notre historien local qui a été une douzaine d'années avec l'équipe Intervilles du jeu télévisuel, Michel Méténier. Il était accompagné par Christophe Favier, notre facétieux et talentueux comédien quincaillier. On a retrouvé le temps d'une soirée les Léon Zitrone et Guy Lux... gignacais !

En tous cas une soirée explosive avec plein de défis lancés aux équipes de Gignac et de Laure qui s'affrontaient pour l'occasion. Jeux d'adresse, exploit sportifs à terre et sur l'eau, baby foot humain, in fine avant l'épreuve ultime deux concurrents répondaient aux questions d'histoire liée à Gignac avec beaucoup de brio des deux côtés, bien entendu concoctées par notre ami Michel, également professeur d'histoire au collège Petit Prince. Une bonne révision pour sa rentrée prochaine...

Intervilles 2013 Gignac A.jpg

Le public nombreux a répondu présent, les tribunes se sont avérées trop petites, même avec un rajout de bancs. La soirée se ponctuant par une merguez partie conviviale offerte par la municipalité.

Et c'est sous un tonnerre d'applaudissements que Jeannot Pécoraro (encore lui), capitaine de Gignac a reçu du maire Christian Amiraty le "bouclier de Gignac", peint magnifiquement aux armoiries historiques de notre ville par notre artiste peintre local Mme Gauthier.

Le capitaine malheureux de Laure, dont l'équipe n'a pas démérité, Aurélien Garcia, pouvait lancer un nouveau défi à Jeannot, "nous gagnerons l'année prochaine". Réponse de Jeannot, "OK, mais comme l'OM en Europe, on sera à jamais les premiers !" Sur ces mots, son équipe lui assurera un bain habillé dans le bassin démontable, même si ce n'était pas le Vieux Port.

 Félicitations à tous, bénévoles, employés municipaux, animateurs et à notre élu Robert De Vita, artisan de cette première gignacaise totalement réussie.

AIOLI PLACE DE LA MAIRIE. Le lundi, la fête s'est prolongée avec un aïoli place de la mairie, là encore une ancienne tradition locale. Prés de 200 convives ont apprécié l'initiative et l'aïoli préparé par Francine Gibert, et l'équipe des employés municipaux, l'après-midi se poursuivant avec musique et danse. 


Alain CROCE

La Provence sur ces évènements:

 

La Provence 30 AOUT 2013 INTERVILLAGE.jpg

La Provence 31 AOUT 2013 AIOLI.jpg

09:01 Écrit par poutargue dans Alain a écrit, localité | Commentaires (0) | Lien permanent |  Facebook |

27 août 2013

MARSEILLE. S'ATTAQUER A LA RACINE DU MAL. J.M COPPOLA REAGIT DANS L'HUMANITE.

Jean-Marc Coppola. « Il Faut Un Plan D'action Pour Les Jeunes Marseillais »

Coppola_127

Après la mort de deux jeunes en deux jours et le cortège de Ministre au chevet de Marseille, Jean-Marc Coppola, Vice-Président (PCF) de la Région PACA et Conseiller municipal de Marseille, a répondu aux questions du Journal L'Humanité.

L'Humanité. La « détermination » du Premier Ministre contre la violence, c'est un refrain connu, à Marseille.

Jean-Marc Coppola. Que des Ministres viennent pour la énième fois apporter leur solidarité je veux bien, en même temps il n'y a pas d'actes concrets à la hauteur de la crise profonde qui frappe particulièrement les quartiers populaires. Les renforts policiers se sont traduits par un quadrillage partiel, limité à certaines cités. C'est épisodique et cela soumet tous les habitants à un régime de couvre-feu. On s'attendrait plus à une police de proximité permanente, qui rassure, écoute et protège. On n'a rien de tout cela car on ne s'attaque pas aux questions de fond. Marseille compte 25 des 100 quartiers les plus pauvres de France, et c'est en même temps l'une des villes les plus inégalitaires de notre pays. On a là toutes les racines du trafic d'armes, d'argent ou de drogue. Il y a un an, en septembre 2012, les questions d'emploi, d'éducation ont été posées lors du comité interministériel. Et l'on a vu quoi depuis ? La promesse d'une métropole pour 2016, qui ne réglera rien sur le plan social ou économique.

L'Humanité. Des moyens supplémentaires pour la police, c'est la solution ?

Jean-Marc Coppola. Il n'y a pas que le nombre de policiers. Quid de la justice, de la lutte contre la précarité ? C'est cohérent avec une politique d'austérité menée au plan national, qui ne peut venir au secours d'une ville qui est plus que malade, qui est en crise. Voilà pourquoi il faut dans cette agglomération un grand plan d'action en faveur des jeunes. Le chômage massif, la précarité les touchent en premier ; c'est pour cela qu'ils sont les plus vulnérables face aux mafieux et aux marchands d'illusion. Il faut un plan qui leur donne les moyens de vivre de manière autonome, ce qui passe par l'éducation, la formation, et un vrai emploi. Les politiques de l'État, des collectivités locales, ainsi que les entreprises doivent avoir la préoccupation de ces jeunes qui sont discriminés parce qu'ils vivent dans ces quartiers, qu'ils soient d'ailleurs diplômés ou non

08:07 Écrit par poutargue dans localité, National | Commentaires (0) | Lien permanent |  Facebook |

23 août 2013

BUS DE L'ETANG...... DU NOUVEAU DES SEPTEMBRE.

Une nouvelle réorganisation des Bus de l'Etang pour le 1 er septembre. Avec un nouveau look, de nouveaux arrêts, une meilleure desserte pour Gignac et un nouveau service le dimanche vers Plan de Campagne...

 

La Provence 22 AOUT 2013 NOUVELLES LIGNES DE BUS.jpg

08:48 Écrit par poutargue dans localité | Commentaires (0) | Lien permanent |  Facebook |

19 août 2013

Fruits et légumes : des agriculteurs du Modef vont vendre 50 tonnes au "juste prix" à Paris.

les-fruits-et-legumes-seront-vendus-au-juste-prix_655954_510x255.jpg

Des agriculteurs vont acheminer et vendre sur Paris et sa banlieue des fruits et légumes "au juste prix". L'action, qui aura lieu le 22 août, a pour but de montrer que les consommateurs ont tout intérêt à acheter Français. 

Des agriculteurs du Lot-et-Garonne vont acheminer et vendre jeudi au "juste prix" 50 tonnes de fruits et légumes en divers points de Paris et de la banlieue, pour dénoncer les "marges excessives de la grande distribution" empêchant les producteurs de vendre à un prix rémunérateur, a annoncé samedi leur syndicat.

"Juste prix par circuit court"

Une cinquantaine de producteurs du syndicat Modef vont écouler "en direct" des tonnes de tomates, melons, prunes, poires, salades, nectarines et pommes de terre à partir de 8h le 22 août Place de la Bastille à Paris et dans 25 villes de banlieue dont Ivry, Villejuif, Montreuil, La Courneuve. Ainsi le kilo de tomates fraîches premier choix, qui se trouve en grande distribution autour de 3 euros, sera vendu au "juste prix par circuit court" de 1,70 EUR, et le kilo de nectarine, 2,20 EUR, au lieu de 4 EUR environ, a souligné Raymond Girardi, secrétaire général du Modef.

Marges excessives

Ces "justes prix" devraient permettre "une marge normale" aux producteurs comme à la grande distribution, et "démontrer l'intérêt qu'ont les consommateurs à acheter des fruits et légumes de France", a ajouté M. Girardi. Il dénonce dans la grande distribution des "marges excessives que rien ne justifie" malgré les mauvaises conditions climatiques du printemps, et qui "freinent la consommation" de fruits et légumes en France.

Des prix qui flambent

Le Modef a invité le ministre de l'Agriculture Stéphane le Foll a venir rencontrer agriculteurs et consommateurs sur un des points parisiens de cette opération "solidarité et vérité des prix", que le syndicat réalise depuis une dizaine d'années. Selon une étude cette semaine de Familles rurales, les prix des fruits et légumes ont atteint des sommets cette année, sous l'effet du climat maussade du printemps; le prix moyen des fruits a flambé cet été de 14% et celui des légumes de 17% par rapport à l'an dernier, avec des pointes à plus de 30% pour certains produits.

(MIDI LIBRE)

 



 

07:48 Écrit par poutargue dans localité, National | Commentaires (0) | Lien permanent |  Facebook |

10 août 2013

METROPOLE. LA PROVENCE RECTIFIE LES PROPOS TENUS PAR LE MAIRE DE GIGNAC.

Suite à l'article de La Provence du mardi 8 août, La Provence de ce samedi 10 août publie "la précision" sur la déclaration du maire de Gignac La Nerthe. Ainsi sont restitués les véritables propos tenus par celui-ci, ce qui met fin aux élucubrations diverses que certains esprits mal attentionnés n'avaient pas manqué de propager. Le débat démocratique oui, chacun assumant ses positions, ce qui n'empêche pas le travail commun pour le bien être des citoyens. Par contre la calomnie, le mensonge et autres balivernes de tavernes propres à ceux qui se sont mis eux-mêmes sur le banc de touche municipal, préférant couper (ou presser) les citrons attendant la mi-temps électorale, n'honorent pas leurs auteurs de droite traditionnelle voire extrême, ou de fausse gauche... 

Alain CROCE

Conseiller municipal, conseiller communautaire MPM, président du groupe Gignac J'y Vis (communistes et société civile)

La Provence 10 AOUT 2013 PRECISION METROPOLE.jpg

 

Quelques photos de la signature des 12 contrats d'avenir.

CONTRATS AVENIR ASVP GIGNAC.jpg



Les deux jeunes nouvelles recrues ASVP de la police municipale.

 

 

 

 

 

CONTRATS AVENIR GIGNAC 7 AOUT 2013 A.jpg

 


Signature d'un contrat avenir en présence du sous préfet et du maire.

CONTRATS AVENIR GIGNAC 7 AOUT 2013.jpg

10:14 Écrit par poutargue dans Alain a écrit, localité | Commentaires (0) | Lien permanent |  Facebook |