Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 janvier 2013

MARSEILLE PROVENCE 2013. LA CULTURE C'EST CAPITAL !

 

logo_mp2013 (2).jpg

Dans un communiqué, la fédération du PCF des Bouches-du-Rhône salue l'évènement, tout en soulignant les enjeux d'une culture réduite au rang de marchandise, soumise elle aussi à une cure d'austérité inédite sous un gouvernement de gauche.

Pour la première fois dans une capitale européenne culturelle, il y aura à Marseille et sa région, un festival "OFF". Ce qui pourra peut-être permettre une accessibilité au plus grand nombre et un élargissement de l'offre culturelle.

On peut légitimement s'interroger sur le fait que l'évènement culturel soit piloté par le président de la Chambre de commerce. Tout un symbole de l'approche culturelle !

Par contre, au vu de l'évènement, qui d'Arles à Aubagne en passant par Aix, Salon, Martigues ou Istres, sera présent aux quatre coins du département et bien au-delà*, on peut constater que de larges coopérations autour de Marseille sont plus que possibles, sans pour autant créer une nouvelle entité territoriale, ce que ne cessent de dire et proposer les 107 maires, municipalités, élus de tous bords ou citoyens qui n'ont pas besoin d'un Méga-Métropole imposé pour coopérer ensemble sur des thèmes choisis.

Alain CROCE

* MP 2013 regroupe 73 communes fondatrices, plusieurs territoires sur quelques 90 communes qui totalisent plus d'1,7 million d'habitants.

 

 

Port de Marseille.jpg


La culture, pas le capital ! Communiqué du PCF 13

Marseille, le 12 janvier 2013

Pendant une année, Marseille-Provence devient capitale européenne de la culture. Cet événement doit contribuer à la valorisation de la richesse créative de notre territoire et sa population, trop souvent sous les feux d’une médiatisation injustement stigmatisante.

Mais les habitants de Marseille, Aix-en-Provence, Arles, Aubagne, Martigues, Gardanne et de toutes les collectivités parties prenantes de MP 2013 aspirent à autre chose qu’à une manifestation sans lendemain dont l’objectif se limiterait à une conception marchande et rentable de la culture.

La capitale européenne n’est pas le monopole d’une élite ni d’un club d’entreprises. Elle appartient au public, aux acteurs culturels qui créent du lien social. Le défi à relever en 2013 n’est pas non plus le changement d’image de Marseille et sa région en lissant leur singulière identité ou niant leur foisonnante diversité.

Les communistes ont toujours soutenu l’art et la création, leur diffusion, comme vecteurs d’émancipation, d’épanouissement, d’éducation populaire. Soumise elle aussi aux politiques d’austérité, la culture dont le budget est pour la première fois en baisse sous un gouvernement de gauche ne doit servir aucun pouvoir, qu’il soit politique ou financier. On ne peut que regretter les fausses notes qui entachent l’année culturelle comme l’annulation de l’exposition Camus ou certains tarifs qui excluront de fait les personnes les plus en difficulté et vont conforter les inégalités.

Le PCF 13 entend contribuer à l’appropriation populaire de la culture, comme un outil de résistance et de reconquête sociale et démocratique. Nous disons aux artistes comme au public : « prenez le pouvoir dans votre capitale ! ». En 2013 et au-delà.

La fédération du PCF 13

11:01 Écrit par poutargue dans localité, National | Commentaires (0) | Lien permanent |  Facebook |

09 janvier 2013

LA POSTE FERMEE 3 MOIS. LA REAPPROPRIATION PUBLIQUE, C'EST POUR QUAND ?

321079_448058548594804_202934775_n.jpg

La Poste est donc fermée depuis hier à Gignac La Nerthe. Il est plus que regrettable de devoir se déplacer à Saint Victoret, au Rove ou à Châteauneuf, pour aller à un autre autre bureau de poste et ce, pendant plus de 3 mois de travaux. Des habitants mécontents m'ont dit que des Algécos avaient été mis en place à Marignane pendant les travaux d'autres établissements financiers. C'est exactement ce que nous avons demandé pour Gignac aux responsables de la Poste. "Trop cher pour une ville de moins de 10 000 habitants" nous a-t-il été répondu. Ce n'est pas admissible dés lors qu'il s'agit d'un service public dit de proximité. La population est pénalisée. Aujourd'hui La Poste, transformée par Sarkozy en société anonyme, verse des millions d'euros de dividendes aux actionnaires pour l'instant publics... Les économies sont recherchées soit sur le dos du personnel, soit sur celui des usagers-clients. On voit bien que seul le rendement financier sert de boussole. Il est temps que le gouvernement tienne sur La Poste les engagements pris par le P.S, lors de la votation citoyenne en octobre 2009 avec les plus de 2,3 millions de votants (1600 votes à Gignac).

P1080154.jpg

Celui qui est aujourd'hui devenu ministre du gouvernement, Benoît Hamon m'avait déclaré à Marseille fin 2010, devant les postiers : "il faudra bien, si la gauche revient au pouvoir, réintégrer La Poste dans la propriété publique". C'est pour quand ? Chiche.

 

Alain CROCE

15:01 Écrit par poutargue dans localité | Commentaires (0) | Lien permanent |  Facebook |

07 janvier 2013

GIGNAC. LA POSTE FERME POUR TRAVAUX PENDANT 3 MOIS.

bal la Poste.jpgLe bureau de poste de Gignac La Nerthe va fermer ses portes temporairement à partir de demain 8 janvier jusqu'au 15 avril 2013.

D'importants travaux dits "de rénovation" vont être réalisés pendant ces trois mois de fermeture.

Nous avons avec le maire, rencontré à plusieurs reprises les représentants de la Poste. Les explications données font état du choix de Gignac La Nerthe, bureau parmi les 10 choisis pour une expérience au niveau national, afin d'y réaliser un établissement totalement rénové et repensé. Un bureau futuriste.

A terme, les guichets avec vitres anti-franchissement, seront  supprimés. Un espace accueil sera mis en place afin de faire bénéficier d'un accompagnement personnalisé pour diriger les usagers -clients vers ... les automates qui vont être mis en place pour les dépôts et retraits d'argent, pour l'affranchissement des envois. Des îlots polyvalents seront implantés, d'après la Poste, pour des opérations dite "rapides" du type retrait ou dépôts de colis, achats d'emballages ou d'affranchissements...

Nous avons alerté les responsables de la Poste à la recherche de locaux municipaux pendant la période de fermeture, sur le fait que seule la Poste était responsable de cet état de fait, qu'il n'y avait pas de locaux disponibles en mairie. Par contre nous avons proposé comme cela a d'ailleurs était fait dans certaines localités du département, d'installer un local de type Algéco sur le parking à l'intérieur du gymnase de la Pousaraque. La Poste a refusé par mesure d'économie, "cela s'est fait dans des villes plus importantes" en nombre d'habitants. Nous regrettons cet état de fait dont La Poste porte seule la responsabilité.

Nous avons évoqué la nécessité de continuité du service public postal, l'éloignement pour se rendre à St Victoret pour retirer les colis et lettres recommandées avisés, notamment pour les personnes en difficultés ou âgées. Il nous a été répondu que le contrat signé entre La Poste et le gouvernement (depuis 2005 où la loi a transformé La Poste en Société Anonyme), imposait une distance d'un maximum de 5 kilomètres pour se rendre à un point de contact postal, ce qui était respecté. Enfin nous avons alerté sur la nécessité de maintenir des effectifs suffisants pour familiariser la population avec les automates. Le tout automate ne peut répondre aux questions selon les besoins de chaque individu ...

Dans l'immédiat, il est conseillé de faire remplir des procurations aux personnes en difficultés pour se déplacer. De contacter La Poste au 3631 pour tout renseignement (appel gratuit d'un poste fixe). De lire les indications de La Poste affichées sur le bureau concernant les autres bureaux où se rendre pour d'autres opérations ou retraits.

Le maintien des services publics sur la commune, leur développement, reste une préoccupation première de notre municipalité. Nous entendons y veiller tout en demandant à la population, comme pour les nuisances des avions ou l'accés à l'internet, de rester vigilants et d'intervenir en ce sens.

 

Alain CROCE

Conseiller municipal

Conseiller communautaire MPM

 

13:20 Écrit par poutargue dans localité | Commentaires (0) | Lien permanent |  Facebook |

05 janvier 2013

DECEMBRE FESTIF A GIGNAC. UNE PARTICIPATION EXCEPTIONNELLE.

Noel à gignac Affiche (578x800).jpgNotre majorité municipale vient de faire le bilan de la participation des gignacaises et gignacais aux diverses activités pendant le mois de décembre 2012. Il s’avère que la participation de la population a battu des records.

-          1200 personnes ont participé pendant 3 jours, aux diverses activités en faveur du Téléthon, ce qui a permis (alors qu’au niveau national une baisse a été constatée), de dépasser les chiffres de l’an dernier avec 10862 € recueillis.

-          Plus de 500 personnes le 1er décembre, place de la mairie pour le lancement des illuminations de Noël, avec la sonorisation musicale du centre ville. Un chocolat chaud ou un vin chaud clôturant cette soirée festive devant un immense sapin de 13 mètres, décoré pour l’occasion par l’association « Esprit de famille ». Des décorations originales qui valorisent le recyclage des déchets plastiques que permet le tri sélectif.

-          300 enfants ont assisté au spectacle « Noël au Far West ». Noel enfants 2012.JPG

-          550 seniors réunis en deux fois pour un repas de Noël savoureux et les dons de colis.

-          900 enfants qui auront participé aux différentes activités ou spectacles qui leurs étaient offertes dont 650 enfants des écoles, transportés par une douzaine de cars affrétés par la municipalité qui ont pu applaudir les artistes du cirque Médrano à Marseille.

Médrano 2012.JPG     1000 parents et enfants qui ont pu pendant deux jours apprécier les installations récréatives de la Maison de Noël co-organisée par Esprit de famille et la municipalité.

-          500 parents et enfants qui ont suivi ou accueilli la charrette du Père Noël le 24 décembre (un pari osé) de Laure à la place de l’Hôtel de ville, avec distribution de bonbons, gâteaux, fruits, boissons chaudes.

En y incluant le marché de Noël organisé traditionnellement par l’OCLG, qui a accueilli de nombreux visiteurs le week end, on peut dire que :

A GIGNAC, CE SONT 5000 PARTICIPANTS EN CE MOIS DE DECEMBRE FESTIF ET SOLIDAIRE, QUI ONT FAIT BATTRE LE CŒUR DE LA VILLE.

Félicitations à l’ensemble des participants, associations et bénévoles qui se sont mobilisés, au personnel municipal et cadres sur la brèche tout le mois.

Alain CROCE

 

16:22 Écrit par poutargue dans localité | Commentaires (0) | Lien permanent |  Facebook |

29 décembre 2012

GIGNAC. QUAND ERDF BRANCHE ILLEGALEMENT AU BAYON ET COUPE L'ELECTRICITE AILLEURS...

 

1127879_poto.jpg

On peut légitivement s'interroger sur les agissements aujourd'hui d'un grand service public, naguère propriété de la Nation, soumis aujourd'hui à des rendements financiers, pas regardant sur les "nouveaux clients". Alors que d'une part, les coupures de courant viennent frapper les plus nécessiteux qui ne peuvent faire face à des factures de plus en plus lourdes, ERDF branche des compteurs en toute illégalité à la demande d'occupants de zones agricoles qui bénéficient de "généreuses donations" de terrain à préserver normalement de toute construction...

En ce 24 décembre, comptant sans doute sur un certain relâchement de la vigilance de la municipalité, au Bayon sont implantés clandestinement par les occupants qui y résident, 9 poteaux afin de les raccorder à partir d'un compteur installé par ERDF qui a "omis d'en aviser les services municipaux". C'était sans compter sur la vigilance désormais reconnue sur Gignac des services municipaux dont celui de l'urbanisme. La Provence du 25 décembre en rend compte (voir lien ci-joint).

La Provence 25 décembre 2012.pdf

Si des incidents graves ont pu être évité du fait de l'intervention policière, l'affaire aura des suites. Tous les services de l'Etat ont été sollicités (préfecture, police, parquet...)

Une table ronde devrait être prochainement organisée avec tous les principaux interlocuteurs a annoncé le maire Christian Amiraty. En effet, il est temps de mettre un terme à des agissements qui ont fait de Gignac une zone de non droit. Notre municipalité y travaille.

10:29 Écrit par poutargue dans localité | Commentaires (0) | Lien permanent |  Facebook |