Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 février 2017

"LE TRAIN, UN INVESTISSEMENT D'AVENIR !" LES COMMUNISTES AVEC LES USAGERS DE LA GARE PDL.

Lundi 30 janvier 2017, aux premières lueurs de l'aube, les communistes de Gignac La Nerthe et leurs élus distribuaient des tracts aux usagers de la gare de Pas des Lanciers.

Le président LR de la région PACA a mis à l'ordre du jour des "Assisses régionales des transports" le jeudi 2 février à l'Hôtel de Région, "l'ouverture des services de transport ferroviaire à la concurrence", culotté !

Alors que nos routes sont de plus en plus encombrées, que la pollution de l'air entraîne quelques 48 000 décès prématurés par an, Estrosi dénigre la SNCF étranglée par l'Etat (40 Mards d'€ d'endettement qui entraîne près de 2 Mards d'€ d'intérêts aux banques). Estrosi veut faciliter l'entrée d'entreprises privées, comme Véolia, qui ont montré leur échec en Grande-Bretagne, en Suède, en Grèce ou plus près de nous aux chemins de fer de Provence...

La responsabilité qu'il porte dans la dégradation de la qualité de service des TER dans la région, dont beaucoup d'usagers ont témoigné lundi matin, est consternante. Près d'un train sur deux supprimé sur les horaires pour se rendre au travail, après avoir fermé le guichet au public de Pas des Lanciers, obligeant les gens à se déplacer vers Vitrolles Vamp. Incitant ainsi les usagers à reprendre leur voiture ou à utiliser des bus peu pratiques...

Voilà pourquoi nous soutenons les cheminots en lutte afin de préserver le service public ferroviaire. 

Il faut une cohérence régionale et métropolitaine en matière de mobilité au moment où la Métropole a enfin un projet, qui a été présenté au gouvernement. Il faut aussi des moyens financiers en respect des décisions de la COP 21 pour le respect de l'environnement et de la planète, c'est pour l'humain d'abord et non pas pour les requins du CAC 40.

Nous serons avec les manifestants demain matin à 10 H 00 devant l'Hôtel de Région, ainsi qu'aux Assisses à l'intérieur où je représenterai la commune.

Alain CROCE

Adjoint au maire, Déplacements, Voirie, Propreté.

 

GARE PDL 30 JANV 2017.jpg

GARE PDL 30 JANV 2017 2.jpg

GARE PDL 30 JANV 2017 1.jpg

 

 

GIGNAC. CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JANVIER 2017. RAPIDE MAIS EFFICACE.

Le premier conseil municipal du 26 janvier 2017 a été tenu en un temps record. Moins de 50 minutes pour adopter les 8 délibérations, les deux autres points étant l'approbation du dernier conseil municipal et les décisions municipales prise depuis le dernier conseil (pas de vote). En l'absence du maire Christian Amiraty, Robert De Vita, premier adjoint, assurait la présidence.

Ont été adoptées les délibérations portant sur l'autorisation au maire à engager des dépenses d'investissements dans les limites du quart du montant de l'exercice précédent, les avances sur subventions aux associations MGFC (Foot Ball), COS du personnel, OCLG ainsi qu'au CCAS de la commune. Ainsi que les demandes de subventions au Conseil Régional pour la vidéo protection, l'équipement vidéo personnalisé des policiers municipaux, l'avenant à la convention avec la Sté Bouygues pour une station radio électrique, l'acquisition des parcelles 17-19 avenue Louis Pasteur et l'acquisition du fonds de commerce de la boucherie située rue de la République. Les délibérations ont été adoptées largement et ce, malgré le scepticisme affiché de M. De Pietro concernant la relance des commerces du centre ville. Celui-ci est également intervenu sur la panne d'électricité qui, pendant 28 H 30, a affecté les habitants de l'impasse du Vieux Moulin aux Granettes prenant prétexte sur le stade "qui resterait souvent éclairé"... J'ai eu l'occasion de lui répondre que j'avais rapidement interpellé le directeur régional d'ENEDIS (ex EDF) sur cette inacceptable panne survenue un weekend en pleine vague de froid. Celui-ci a immédiatement fait le nécessaire en faisant délester des câbles surchargés. Ainsi, m'a-t-il assuré, après ces travaux réalisés immédiatement, un tel incident ne devrait plus se produire sur ce secteur. D'où l'utilité de services publics que les amis politiques UMP de M. De Pietro ne cessent d'attaquer au nom de la sacro sainte concurrence. Souvenez-vous en en cette année d'élections...

Alain CROCE

LA PROVENCE (de retour à un conseil municipal de Gignac La Nerthe...)

LP CM 26 JAN 2017.jpg

18:46 Écrit par poutargue dans Alain a écrit, localité | Commentaires (0) | Lien permanent |  Facebook |

19 janvier 2017

VŒUX DU PCF A GIGNAC LA NERTHE... avec les candidats de la "FRANCE EN COMMUN".

 

Les communistes de Gignac La Nerthe ont présenté leurs vœux le dimanche 15 janvier 2017. Devant une assistance fournie, Marcos Gonzales, secrétaire de section, a tout d'abord présenté ses vœux aux amis et sympathisants présents. Alain Croce a ensuite associé ses vœux à ceux de son groupe municipal Gignac J'y Vis. Puis revenant sur 2016 avec les événements tragiques vécus en France et dans le monde, il a mis l'accent sur la nécessité d'agir pour la Paix dans un monde où les nombreux conflits attisent la haine des terroristes et provoque d'importants déplacements de population, des réfugiés appelés migrants par d'autres.

Revenant ensuite sur le triste bilan de François Hollande qui finalement le ... dépose, il a décliné dans cette période pré-présidentielle et législatives les axes du programme "La France en commun" porté par nos candidats PCF-Front de Gauche tant pour les élections présidentielles que législatives, en soutenant le vote pour Jean Luc Mélenchon en avril, que pour les législatives de juin où ils sont les candidats du rassemblement anti-austérité. Candidatures mises à la disposition de tous ceux et de toutes celles qui ne renoncent pas, tous ceux qui se sont levés contre les lois Sapin, Macron, El Kohmri...

Citant la nécessité de réorienter l'argent de la finance, de reprendre le pouvoir sur les banques par la création d'un pôle public financier, il a souligné l'insupportable écart qui existe entre un dirigeant des 120 plus grandes entreprises qui gagnent en 2 jours et demi une année de SMIC !

8,8 millions de pauvres (plus d'un million en 10 ans), survivent avec moins de 840 € par mois, dont plus de la moitié ont moins de 30 ans. Il faut y mettre un terme ! De même des batailles sont à mener pour le maintien et l'extension de nos services publics...

Les communistes se sont engagés pour un appel à voter Jean Luc Mélenchon, tout en menant une campagne autonome avec leurs propositions aux français d'un pacte pour une nouvelle majorité parlementaire. Pour cela, il est indispensable d'envoyer le plus de députés communistes à l'Assemblée Nationale, face à une droite revancharde et une extrême droite qui représentent un véritable danger pour la France.

Dans la 12 ème circonscription, Laurence Jouannaud et Henri Agarrat portent nos valeurs pour le progrès social. A Gignac La Nerthe, nous les soutenons.

Un apéritif convivial et fraternel a conclu nos vœux pour cette nouvelle année.

P1030812.JPG       P1030813.JPG

P1030819.JPG       P1030805.JPG

P1030820.JPG       P1030824.JPG

P1030833.JPG       P1030835.JPG

P1030836.JPG       P1030837.JPG

18 janvier 2017

LOTO DE L'AGJV DIMANCHE 29 JANVIER 2017.

L'AGJV (Association Gignac J'y Vis) organise son loto traditionnel. Venez nombreux.

Affiche loto 2017.jpg

10:01 Écrit par poutargue dans Infos côte bleue, localité | Commentaires (0) | Lien permanent |  Facebook |

28 décembre 2016

GIGNAC. LA PREMIÈRE CRÈCHE PASTORALE VIVANTE A EU UN VIF SUCCÈS...

Cette première organisée par la paroisse et son nouveau curé, le père Henri, digne successeur du père Jean, fut un véritable succès populaire. Dès 14 heures, un interminable défilé de spectateurs grimpe le chemin de la Chapelle à Gignac La Nerthe pour se rendre vers la chapelle St Michel située dans les collines de la Nerthe sur le territoire du Rove.

Selon la police municipale, qui régule et sécurise ce flot incessant de personnes jeunes ou moins jeunes, il y a plusieurs centaines de participants.

Pourtant les personnages de cette crèche vivante, jouant les actes de la pastorale Maurel*, n'ont pas choisi le chemin le plus facile pour escalader la colline escarpée. Sous la houlette du conteur provençal du Rove Francis Montalban, la foule suit les anges, bergers, chasseurs, meuniers, rémouleur, diseuses d'aventure, boumian et autres personnages sortis tout droit de la pastorale provençale, car comme le dit la chanson de Michelle Torr, "Jésus n'est-il pas né en Provence" ? Toutes les bêtes y sont aussi, moutons, âne .... accompagnant ou précédant tout ce monde à la chapelle ! 

Tout cela dans une ambiance bon enfant où ceux qui croient au ciel, quelle que soit leur confession et ceux qui n'y croient pas, sont gagnés par cet enthousiasme collectif où tout le monde a le sentiment d'appartenir au même monde. Certains gignacais avouant même qu'ils n'étaient jamais montés jusqu'à cette chapelle dont la vue surplombe l'Etang de Berre. Un lieu choisi par les Templiers pour dominer la vallée en leur temps...

Dans ces dernières semaines maussades où les mauvaise nouvelles de catastrophes se succèdent, cela fait du bien. C'est peut-être cela la magie de Noël, n'en déplaise aux mauvais coucheurs qui souvent dissertent sur les initiatives qui relèveraient du cultuel pour mieux s'attaquer à ce qui relève du culturel.

Il en va ainsi du débat sur la présence ou pas des crèches dans les lieux publics et peut-être un jour du père Noël** qui appartient aux rites païens et que d'aucuns voudraient peut-être supprimer.

 Il est sans doute réconfortant de mesurer le succès populaire d'une telle initiative à l'aune de la participation. Et cela, ça ne trompe pas ... Félicitations aux organisateurs, aux figurants et au public. A la prochaine édition sans doute ?

Bonne fin d'année à tous et à l'an que ven. 

 

Alain CROCE

*Pastorale la plus renommée en Provence, elle est créée en 1844 par Antoine Maurel ouvrier marseillais tonnelier, doreur, miroitier, comptable puis... directeur du dépôt de mendicité (entre hospice et prison pour mendiants...)

**L'historiographie du père Noël est très complexe selon les régions du monde. Habillé de vert ou bleu dans les années 1870 - 1890, son manteau rouge ne daterait qu'un peu avant 1914. En 1951 son effigie fut même brûlée publiquement par le clergé bourguignon heurté par ce personnage païen. (Lire le Père Noël supplicié de Claude Lévi-Strauss).

Voir également reportage de Pierre Madec photographe sur le site suivant: http://www.provencetraditionsphotos.fr/

(Cliquer sur la photo pour agrandir)

IMG_2898.JPG       IMG_2908.JPG

IMG_2903.JPG       IMG_2910.JPG

IMG_2909.JPG       IMG_2912.JPG

IMG_2914.JPG      IMG_2916.JPG

IMG_2922.JPG       IMG_2918.JPG

IMG_2920.JPG      IMG_2923.JPG

IMG_2925.JPG       IMG_2927.JPG

IMG_2928.JPG       IMG_2929.JPG

IMG_2932.JPG       IMG_2938.JPG

IMG_2942.JPG       IMG_2941.JPG

 La Provence

 

 

la Provence 27 décembre 2016.jpg

18:08 Écrit par poutargue dans Alain a écrit, localité | Commentaires (1) | Lien permanent |  Facebook |