Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 juillet 2015

CONSEIL MUNICIPAL DE GIGNAC DU 22 JUILLET 2015.

Une douzaine de délibérations à l'ordre du jour du conseil municipal, où le premier adjoint a pris le relais du maire excusé, souffrant. 

Si l'unanimité des votes s'est faite sur la motion de l'AMF (Association des Maires de France) concernant la "baisse brutale et inéquitable des dotations sur l'investissement et les services publics locaux", il n'en a pas été de même quant aux analyses des uns et des autres sur le sujet.

L'Etat supprime ainsi dans le cadre du plan d'économies de 50 milliards d'euros pour les années 2015 - 2017, plus de 11 milliards d'€ jusqu'en 2017. Soit une baisse cumulée de 28 milliards d'€ pour la période 2014 - 2017. Cette amputation de 30 % des dotations provoque déjà une baisse des investissements de 12,4 % en 2014. Notre commune n'est pas épargnée par ces ponctions diverses des dotations, sans compter la facture des rythmes scolaires, les pénalités dues à la loi SRU sur l'insuffisance des logements sociaux.

Pour M. De Pietro, élu d'opposition de droite : "la France n'a plus les moyens de ses ambitions" et pour réaliser des économies, il s'en prend aux "futilités de ces deux dernières années" dépensées à Gignac citant le film "Happy réalisé lors des vœux 2015". Énorme !

Le seul élu FN présent Trubert, se lance dans une diatribe anti-européenne du type "on va voter, mais ça ne sert à rien" et lance "arrêtons les référendums". Très citoyen tout ça !

Au nom du groupe Gignac J'y Vis, j'affirme qu'au contraire les moyens de la France pour faire autrement existent. Il faut refuser les diktats et s'attaquer aux 1000 milliards d'€ d'évasion fiscale en Europe au lieu de vouloir scandaleusement étrangler le peuple grec comme c'est le cas... Malgré les difficultés financières de la commune, nous avons investi 4 fois plus que la précédente majorité, pour rappel à M. De Pietro.

Le P.E.L (Projet Educatif Local) 2015 - 2018 "projette pour les 4 prochaines années les actions nécessaires pour l'épanouissement des enfants et des jeunes de la commune, pour faciliter leur insertion citoyenne et pour améliorer les conditions du mieux vivre ensemble."

L'élu FN reconnait la qualité du travail fait au travers de ce document... et s'abstient sur cette délibération votée par tous. Josette Achhab, adjointe à l'éducation souligne le travail remarquable réalisé par la direction de la DEJES et annonce que nous organiserons une réunion publique à la rentrée pour présenter ce PEL aux parents, à la population.

Il y aura un vote unanime sur les deux délibérations suivantes qui sont innovantes. Il s'agit d'une convention entre les communes de Marignane et de Gignac pour un groupement de commande pour un marché unique d'achats de prestations de transport collectif (scolaires, péri-scolaires, seniors, familles). De même en ce qui concerne l'achat de fournitures administratives et de papier d'impression.

Il s'agit de bénéficier de meilleurs prix en se regroupant à plusieurs communes, d'autres pourront s'y associer.

Unanimité également pour l'approbation d'un agenda d'accessibilité programmée. Une programmation budgétaire pour l'accès aux PMR (personnes à mobilité réduite) des établissements publics. La mise en place d'une commission communale pour travailler à ces objectifs en concertation avec des associations ou autres.

La vente d'une parcelle à une entreprise quartier des Aiguilles, la dénomination d'une voie privée n'ont pas donné lieu à débat.

Par contre, la mise à jour du régime indemnitaire de la police municipale, qui est une mise à jour des grades et qui relève d'un décret, a littéralement excité l'élu FN, qui faisant fi du droit de réserve des fonctionnaires de police, entendait demander publiquement leur avis aux policiers municipaux en service présent à ce conseil.

Enfin la délibération modifiant le montant de la prime pour les candidats pour la construction d'un futur groupe scolaire a donné lieu à débat des élus d'opposition droite et extrême droite qui ont voté contre. L'élu FN ira même jusqu'à insulter les élus de la majorité, une attitude inqualifiable qui est démonstratrice du vrai visage du FN, s'en prenant aux élus de la majorité, en les insultant. "Vous votez comme des carpes", a-t-il lancé, ce qui lui a valu de cinglantes répliques. 

Un aperçu de ce qui peut se passer dans les mairies où le FN est majoritaire.

Alain CROCE

Adjoint au maire

                                                                                                                La Provence

La Provence 26 juillet 2015 conseil municipal 22 juillet  1.jpg

 

 

 

 

08:04 Écrit par poutargue dans Alain a écrit, localité | Commentaires (0) | Lien permanent |  Facebook |

29 juillet 2015

NEWZIK ET LE COLLECTIF MÉTISSÉ METTENT L'AMBIANCE A GIGNAC.

Dans le cadre des Festivales 2015 de Gignac La Nerthe, le parking du complexe sportif Carnus a fait le plein jeudi dernier, lors du concert donné par Newzic et le Collectif Métissé. L'après-midi c'est l'Espace Pagnol qui dés 17 H 00, offrait un spectacle de qualité avec trompette et chant, un duo de qualité des membres du groupe Newzik qui en soirée précédait sur scène le Collectif Métissé. La climatisation et le confort de places assises pour ce type de spectacle, permettait à nos anciens notamment, mais pas seulement, de passer un agréable après-midi musical. Félicitations au service Culture et Festivités pour ces beaux spectacles.

Alain CROCE

Résultat de recherche d'images pour "newzik gignac la nerthe" 

 Résultat de recherche d'images pour "newzik gignac la nerthe"

La Provence a "mélangé les photos"... et les groupes, dommage. 

soirée collectif métissé La Provence 27 juillet 2015.jpg

18:32 Écrit par poutargue dans Alain a écrit, localité | Commentaires (0) | Lien permanent |  Facebook |

20 juillet 2015

ADOPTION DE LA LOI NOTRe. DÉCLARATION DU GROUPE CRC AU SÉNAT.

Que sont devenus les discours enflammés sur les communes et les départements ?

Nouvelle organisation territoriale de la République : conclusions de la CMP -

 Par / 16 juillet 2015   

Sénateur du Val de marne - Président du Conseil départemental

Membre de la commission des lois

À l’issue de la CMP et contre toute attente, la droite sénatoriale, en soutien de la majorité gouvernementale, a remis en cause trente ans de décentralisation. Que sont devenus les discours enflammés sur les communes et les départements ? Quelques heures ont suffi pour aboutir à un accord dans le dos des citoyens.

Le texte de la CMP est un bien mauvais signal pour notre République unitaire et décentralisée. Le regroupement autoritaire des communes, qui est en cours depuis des années, encouragé par les préfets, vide la démocratie territoriale de sa substance. La droite a capitulé en rase campagne sur le seuil de 15 000 habitants - 700 intercommunalités, des milliers de communes vont disparaître. L’objectif est toujours le même : éloigner les citoyens des centres de décision, faire des économies, ouvrir de nouveaux marchés aux grands groupes du CAC 40. Or l’échelon communal est la base irremplaçable de notre démocratie, il sort affaibli de dix ans de réformes chaotiques.

Après vous être attaqués aux communes, vous menacez les départements, comme le souhaitait la commission Balladur. Peu de collectivités territoriales revendiquaient la reprise des compétences sociales des départements, auxquels l’État doit 7 milliards... Même les transports scolaires leur seront retirés au profit des régions : belle pagaille et beau gâchis financier en perspective.

Une fois les conditions de leur affaiblissement réunies dans le périmètre des métropoles, il sera facile de les rayer de la carte - pour complaire à Bruxelles.

Les régions n’échapperont pas à la nouvelle tutelle de l’État avec le contrôle d’opportunité des préfets sur leurs schémas de développement. Ceux-ci, opposables, concrétisent la mise sous tutelle d’une collectivité territoriale par une autre.

Le processus de décentralisation est rompu. Nous ne pouvons l’accepter. Alors que la loi de 2010 sur l’intercommunalité rentre tout juste en vigueur, que l’on a redécoupé les régions en très grands ensembles, que de nouveaux exécutifs vont être élus, le transfert des nouvelles compétences sera source de nombreux dysfonctionnements.

Le groupe CRC votera contre ce texte - changements de pied du Gouvernement et navigation à vue prouvent l’absence de vision cohérente d’une décentralisation ambitieuse, porteuse de projets pour les territoires.

Nous le voterons d’autant moins que les dotations aux collectivités territoriales baissent de 28 milliards d’euros et que les régions, avec votre soutien, madame la ministre, revendiquent 50 % de la CVAE. Nous appelons élus locaux et citoyens à la mise en place d’une vraie décentralisation dans le cadre d’une VIe République.

10:22 Écrit par poutargue dans localité, National | Commentaires (0) | Lien permanent |  Facebook |

25 juin 2015

INAUGURATION DE LA NOUVELLE PLACE DES TEMPLIERS.

100 000 € en plus pour la voirie.

La nouvelle place des Templiers a été inaugurée par le maire Christian Amiraty, en présence du président de la communauté urbaine MPM Guy Tessier. La Provence en a rendu compte (voir ci-dessous).

Soulignons ici avec satisfaction, l'annonce du président de MPM qui a abondé l'enveloppe des "travaux voirie" de 100 000 € supplémentaires pour cette année 2015. Ce qui représente un cinquième du montant total de l'enveloppe affectée pour Gignac. Il ne s'agit pas de l'enveloppe pour les grands travaux qui sont traités à part (ex. Jean Jaurès). Ce qui va permettre de réaliser des travaux supplémentaires sur une de nos voies qui en a bien besoin. Rappelons également que cette enveloppe budgétaire avait déjà été diminuée de 100 000 € en 2014 après l'élection de Guy Tessier à la présidence. Cette manne supplémentaire, juste avant l'entrée dans la Métropole en 2016, représente un juste retour des choses...

Alain CROCE

Adjoint Voirie, Déplacements, Propreté

 

La Provence 22 juin 2015 Inauguration Pce des Templiers.jpg

16:59 Écrit par poutargue dans Alain a écrit, localité | Commentaires (0) | Lien permanent |  Facebook |

16 juin 2015

ÉMOUVANTE CÉRÉMONIE D'ADIEU AU PÈRE JEAN MENNESSON A GIGNAC.

IMG_0047.JPG

En cet après-midi orageux, la pluie se sera montrée clémente pendant les obsèques du curé du Rove et de Gignac, le Père Jean. Fort heureusement, notre municipalité avait anticipé la présence massive d'habitants du Rove, de Gignac ou de Châteauneuf, certains venants de bien plus loin... Le gymnase a été préféré à l'Eglise pour cette cérémonie exceptionnelle. Quelques 1200 personnes présentes pour dire adieu au Père Jean, un homme de Paix faisant l'unanimité au-delà des croyances ou pas des uns ou des autres.

Au cours de la cérémonie civile, les maires du Rove et de Gignac ont rendu un vibrant hommage au Père Jean qui aura passé près de 30 années au service des rovenains et des gignacais.

Suivie par la projection du film très applaudi, où le Père Jean s'est exprimé lors des vœux du maire de Gignac, après avoir reçu la Médaille de la ville, en janvier dernier, dans un discours résonnant comme un message d'espoir pour toutes les générations.

L'hommage des autorités religieuses ensuite, en présence de l’archevêque d'Aix et d'Arles, accompagné d'une quarantaine de prêtres, d'une chorale et de moments musicaux chargés d'émotion. Divers témoignages feront état du personnage Jean Mennesson, curé hors normes. De nombreux enfants émus, s'étaient installés assis à terre près du cercueil.

Des tonnerres d'applaudissements ont ponctué certains moments, marquant ainsi ce dernier adieu à un homme de foi qui aura marqué son époque.

Reposez en Paix Père Jean, ceux que vous avez connus et aimés ne vous oublieront jamais.

Alain CROCE

 

La Provence 13 juin 2015 ADIEU AU PERE JEAN.jpg

IMG_0001.JPG       IMG_0005.JPG

 Georges ROSSO maire du Rove                      Christian AMIRATY maire de Gignac La Nerthe

IMG_0019.JPG       IMG_0013.JPG

 Mgr l'archevêque                                            La famille et les élus

IMG_0018.JPG

      IMG_0025.JPG

 Les enfants                                                    Les prêtres